jeudi 7 juin 2012

Antigone théâtre et peinture 1

Après les différentes représentations du personnage de Lady Macbeth dans la peinture, aujourd’hui, une petite sélection de celles d'Antigone sur laquelle je me penche en ce moment.
Antigone donnant la sépulture à Polynice. Norblin de la Gourdaine (1796 - 1884)



Antigone  est une tragédie grecque de Sophocle, écrite vers 441 av. J.-C.
Le mythe a inspiré de nombreuses œuvres littéraires dont notamment :
Mais pour aujourd'hui, intéressons nous aux représentations du personnage dans la peinture :
Frederic Leighton (British, 1830-1896) Antigone  1882


 Antigone et le corps de Polynice :

Antigone par Nikiforos Lytras (1865)
Petit rappel du contexte
Antigone est issue de la lignée des Labdacides, destinée au malheur, dont Sophocle conte l'histoire dans ses  tragédies : Antigone et Oedipe roi .
Le père d'Antigone, Oedipe, est abandonné peu après sa naissance, sur les conseils de l'Oracle de Delphes  qui avait prédit que cet enfant tuerait son père et épouserait sa mère.
 Trouvé et adopté par chance, il grandit dans l'ignorance de cet abandon et arrivé à l'âge adulte, il obtient les faveurs de la reine Jocaste, qu'il épouse. Les premières années du mariage sont heureuses : ensemble Jocaste et Oedipe ont quatre enfants, mais bientôt le malheur s'abat sur Thèbes.
Un jour, une épidémie de peste contamine Thèbes. L’oracle de Delphes annonce que cette épidémie durera tant que le tueur de Laïos ne se sera pas dénoncé. Dans tout le Royaume le coupable est recherché pendant des années, jusqu'au jour où la vérité  éclate, Oedipe apprend qu'il a été abandonné très jeune, que l'homme contre lequel il s'était battu un jour était son père et Jocaste sa mère.
L'inceste dévoilé est insupportable pour Jocaste qui se suicide et pour  Oedipe qui se crève les yeux, s'exile accompagné d'Antigone et lègue le trône à ses deux fils, qui doivent gouverner un an tour à tour.

Giorgio de Chirico, Antigone consolatrice, 1973

Après avoir longtemps erré avec Antigone sa fille qui lui servait de guide, il arrive dans un lieu de culte non loin d'Athènes, où l'on vénère les Érinyes.
Krafft - Oedipe et Antigone (1809) Musée du Louvre

C'est là qu'il meurt, juste après qu'Apollon lui a promis que sa sépulture resterait un lieu sacré et bénéfique pour Athènes. 
"Antigone aidant Œdipe" de C. Jalabert
 Étéocle refuse l'alternance prévue et Polynice vient, à la tête des armées d'Argos, ville ennemie de  Thèbes, reprendre le trône à son frère. Les deux hommes s'entretuent lors d'un combat singulier ; Créon, nouveau roi de Thèbes et frère de Jocaste, ordonne des funérailles solennelles pour Étéocle mais prive de sépulture le corps de Polynice.
 
Créon a décidé de n'offrir de sépulture qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n'ose braver l'interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards.
Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre.
Benjamin-Constant (1845-1902) Antigone et Polynice Huile sur panneau -  Toulouse, Musée des Augustins

Ismène, sa sœur, informée de sa décision, refuse de la suivre, craignant sa propre mort.

Jules-Eugène Lenepveu, Antigone Gives Token Burial to the Body of Her Brother Polynices, 19th century,
Très vite, Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigone.
Verdier, Jules-Victor 1882.Antigone trouvée par les gardes

 Après un long débat avec son oncle sur le but de l'existence, celle-ci est condamnée à être enterrée vivante.
Rosemarie Beck Antigone Before Creon 1991

Mais au moment où le tombeau va être scellé, Créon apprend que son fils, Hémon, fiancé d'Antigone, s'est laissé enfermer auprès de celle qu'il aime. Lorsque l'on rouvre le tombeau, Antigone s'est pendue à sa ceinture et Hémon, crachant au visage de son père, s'ouvre le ventre avec son épée.
La mort d'Antigone GENEVE-RUMILLY Victorine Angélique  (1799-1849)

 Désespérée par la disparition du fils qu'elle adorait, Eurydice, la femme de Créon, se tranche la gorge.

A suivre, une deuxième série : Antigone et Ismène. ici : antigone-et-ismene dans l'art

6 commentaires:

  1. oh super ! je suis en plein dedans avec mes élèves de Troisième. J'aime beaucoup l'interprétation de Chirico. Je ne connaissais pas Rosemarie Beck ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie de voir que mon article tombe bien! J'en prépare un autre sur les grandes interprètes du rôle d'Antigone, histoire de compléter tout cela!
      Bonne soirée!

      Supprimer
  2. Quel beau travail, j'admire !
    Cette histoire reste compliquée tout de même et me rappelle une réplique dans une pièce de théâtre dont j'ai oublié le nom : - Antigone, c'est pas de la tarte ! - Non c'est de l'Anouilh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas mal cette réplique, ça ne me dit rien, je vais essayer de chercher d'où elle provient!
      Bonne soirée!

      Supprimer
  3. Bonjour je suis étudiant en BTS et j'ai du mal a analyser l'oeuvre de Giorgio de Chirico, Antigone consolatrice, 1973
    Est-ce la représentation d'Antigone recouvrant son frère de terre pour l’enterré de façon contemporaine ou est-ce autre chose ? merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il s'agit plutôt vraisemblablement de son père qu'elle console après avoir quitté Thèbes.
      bonne journée!

      Supprimer

Comments system