mardi 5 septembre 2017

Vienne la Hofburg, Trésor impérial, appartements, musée Sissi, église des Augustins, bibliothèque, école espagnole d'équitation

Quel palais!
Un domaine immense, aux multiples musées, à découvrir en plusieurs fois, sous peine d'indigestion devant tous ces trésors!


Le Palais Impérial (Hofburg), situé sur la Michaelerplatz, constitue l'ensemble architectural le plus volumineux et le plus somptueux de la capitale autrichienne. Résidence des Habsbourg durant plus de dix siècles, sa construction s'est étalée dans le temps, du XIIIe au XXe siècle.
Une dizaine de bâtiments aujourd'hui les anciens appartements impériaux, des musées, une église, la Bibliothèque nationale autrichienne, l'École espagnole d'équitation et les bureaux du président de la République. Deux jardins, le Volksgarten et le Burggarten et plusieurs places les séparent.








La cour In der Burg. Cette large cour qui servait aux tournois au XVIe siècle abrite le monument de François II. Elle est encerclée par deux ailes : l'aile de la Chancellerie d'Empire et l'aile de Léopold. La première est un magnifique exemple d'architecture viennoise de l'époque, tandis que la seconde accueille actuellement les bureaux du président autrichien.


 
Heldenplatzplace des Héros ») statues équestres du prince Eugène de Savoie et de l'archiduc Charles Louis d'Autriche, porte de la Ville (Burgtor, construite en 1824)








Au fil de la visite :

le jardin Burggarten avec sa serre qui abrite palmiers et papillons


A l'entrée, le Musée Albertina ( dans le palais de l'archiduc Albert), la fontaine du Danube, l'évocation du lièvre de Dürer, statue équestre de Franz Joseph I.



et un autre tout en rose près de l'opéra



Le palais et les cours intérieures, avec la chapelle impériale




Le Trésor impérial : 
Tout particulièrement : la couronne de l'empereur Rodolphe II réalisée en 1602,

 le berceau en argent de l'Aiglon, fils de Napoléon,
 la plus grosse émeraude taillée du monde


 des vêtements impériaux dont un manteau de couronnement datant de 1133.

 Le joyau du Trésor impérial est une couronne impériale du Xe siècle réalisée pour le couronnement de l'empereur Otton Ier en 962. La couronne, célèbre pour ses huit plaques d'or, est ornée de douze pierres précieuses et de perles symbolisant les huit portes de Jérusalem et les douze apôtres.



Le Musée Sissi : Parmi les plus de 300 objets exposés au musée, on compte notamment des ombrelles, des éventails et des gants, des vêtements, des recettes de beauté, sa pharmacie de voyage, sa collection de jeux, la robe du couronnement hongrois reconfectionnée, le manteau noir avec lequel l'impératrice fut recouverte après l'attentat et des bijoux de deuil, la reconstitution de son wagon ferroviaire...




Les appartements impériaux divisés en deux parties : ceux de l'empereur François-Joseph, composés d'une salle de garde, d'un cabinet de travail, d'une chambre d'audience, de deux salons et d'une chambre à coucher.
 Ensuite, ce sont les appartements de l'impératrice Elisabeth (Sissi) : cabinet de toilette, salle de gymnastique, salle de bains….





Dans ces deux derniers cas, photos interdites, prises https://www.hofburg-wien.at/

Collection de porcelaines et d'argenteries de la famille impériale.






Musée des armures et des instruments de musique dans le Neue Burg (nouveau palais) armures impériales, équipements des tournois, armes d'apparat...










 
Armure bleue et or de Maximilien II, armure d'enfant de 1511-1512, ayant appartenu à l'archiduc Charles, plus tard Empereur Charles Quint





 de nombreux anciens instruments insolites






Josefsplatz, statue équestre de l'empereur Joseph II, devant la Bibliothèque


 
L'église des Augustins ancienne église paroissiale de la Hofburg et donc de la famille impériale d'Autriche, lieu des mariages mariages de la famille impériale, parmi lesquels celui de l'archiduchesse et future impératrice Marie-Thérèse avec le duc François de Lorraine en 1736, celui de l'archiduchesse Marie-Louise avec Napoléon en 1810, ou encore celui de François-Joseph avec la duchesse en Bavière, Élisabeth de Wittelsbach en 1854.

Le monument funéraire de l'archiduchesse Marie-Christine, a été réalisé entre 1798 et 1805 en marbre de Carrare par Canova
Les cœurs de 54 membres de la famille d'Autriche y sont conservés.

 


Bibliothèque nationale d'Autriche

La salle d'apparat est la plus grande bibliothèque baroque d'Europe avec 80 m de long et 20 m de haut et est surplombée d'une coupole ornée de fresques. Plus de 200 000 volumes sont conservés ici, notamment les 15 000 œuvres que contenait la bibliothèque du prince Eugène de Savoie ainsi qu'une des plus vastes collections d'écrits réformateurs de Martin Luther.










École espagnole d’équitation de Vienne


C’est à l’école d’équitation d’hiver de la Hofburg, dans un manège jadis encore réservé à la famille impériale, que ces célèbres chevaux originaires d’Andalousie perpétuent leur art.
Les lippizans, qui doivent leur nom à l’un des anciens haras impériaux, situé à Lipica (actuelle Slovénie), sont aujourd’hui la plus ancienne race de chevaux de dressage en Europe.
En 1562, l’archiduc Charles, frère de Maximilien II hérite de grands domaines dans le Nord de l’actuelle Yougoslavie et aménage de grands haras dans le village de Lipica, près de Trieste. Il y fait venir des pur-sang espagnols qu’il fit croiser avec les chevaux de la Région du Karst, dans l’actuelle Slovénie. C’est ainsi que nait la race des lipizzans à la fin du XVIe siècle.
Visite guidée du manège de style baroque de la Hofburg – dans lequel ont lieu les représentations de gala et les séances du matin – et de la Stallburg (grandes écuries) qui est le plus ancien vestige de la Renaissance à Vienne.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system