mardi 8 décembre 2015

Le mépris Moravia - Godard

La lecture de J'ai vécu dans mes rêves de MICHEL PICCOLI avec GILLES JACOB m'a donné envie de revoir Le Mépris, film de Jean-Luc Godard où Michel Piccoli joue au côté de Brigitte Bardot mais aussi de lire le roman de l'italien Alberto Moravia publié en 1954.

Le début du roman:
Durant les deux premières années de mon mariage, mes rapports avec ma femme furent, je puis aujourd’hui l’affirmer, parfaits. L’objet de ce récit est de raconter comment, alors que je continuais à l’aimer et à ne pas la juger, Emilia au contraire découvrit ou cru découvrir certains de mes défauts, me jugea et, en conséquence, cessa de m’aimer.
 

J'ai aimé me replonger dans ce monde du cinéma et de l'Italie des années 50, de Rome à Capri,  mais aussi dans le mythe d'Ulysse et Pénélope.

Une histoire de couple finalement intemporelle, même si le roman fait plus daté que le film, avec un personnage féminin effacé, femme au foyer qui peine à prendre son envol, et des rapports de couples devenus heureusement un peu désuets.
Brigitte Bardot apporte au film d'avantage de liberté et bien sûr de sensualité!

Le roman, totalement introspectif, centré sur l'homme, et sa difficulté à comprendre son épouse,  met aussi en avant l'opposition théâtre / cinéma.  Le cinéma corrupteur, l'argent, le désamour, l'incompréhension, le doute, la communication difficile ...jusqu'au mépris ... quand amour ne rime plus avec toujours...
Le film, forcément plus condensé, donne l'impression que ce désamour survient plus brutalement, la lente déliquescence et son analyse est plus perceptible dans le roman. 

Bref, une lecture et un visionnage complémentaires et un auteur à redécouvrir ! Je n'avais encore rien du de Moravia, je poursuivrais la découverte! 

Et d'être allée à Capri me donne encore un autre regard sur le film!
Cette couleur de l'eau, ces rochers, la villa de Malaparte ... quelle merveille ce site!



 L'occasion de remonter quelques articles autour de ce voyage:

les rochers des Faraglioni,

rochers des Faraglioni
  la Villa Malaparte,
villa Malaparte Capri
dans le film


Dans le cadre des challenges







4 commentaires:

  1. Bonjour Eimelle,
    Je viens justement de finir aujourd'hui la lecture de Nouvelles romaines de Moravia, je n'avais encore rien lu de cet auteur. J'ai beaucoup aimé, je vais donc poursuivre avec le Mépris, le livre et le film, tu m'as donnée envie ! A presto :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était aussi ma première lecture de cet auteur! j'espère que tu passeras un bon moment!

      Supprimer
  2. Moravia est sur ma PAL, mais j'en ai tant d'autres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est obligé d'établir des priorités!

      Supprimer

Comments system