mercredi 7 octobre 2015

Prends garde de Milena Agus et Luciana Castellina

traduit par Marianne Faurobert et Marguerite Pozzoli

Pouilles, printemps 1946. D’un côté il y a les sœurs Porro, qui vivent recluses dans leur palais et ignorent le monde environnant. De l’autre les ouvriers agricoles, bousculés par la guerre et tenaillés par la faim. Les sœurs continuent à tenir leur rang, à se rendre à l’église, à se pencher sagement sur leurs broderies. Les travailleurs, eux, se mobilisent pour obtenir un emploi, nourrir leurs enfants, contenir la pression des réfugiés qui affluent dans la botte du pays. Ce jour de mars 1946 la foule se rassemble sur la place où s’élève la noble demeure pour un meeting syndical lorsqu’un coup de fusil retentit...

Milena Agus a rempli les vides de cette histoire vraie grâce à son imagination. Elle fait revivre sous les yeux du lecteur les sœurs Porro, prisonnières comme les paysans de leur condition sociale mais coupables de n’avoir pas ouvert les yeux sur les cruautés de l’Histoire.

Luciana Castellina nous relate cet épisode de l’Histoire dans le contexte trouble de l’époque: le débarquement allié en Italie du Sud, la dissolution du Parti fasciste, l’établissement du roi à Brindisi, l’arrivée des réfugiés dans les Pouilles et les révoltes paysannes. Une flambée de violence que les historiens ont quasiment passé sous silence et qui prend aujourd’hui toute sa signification.



Mon petit mot

Une double lecture autour d'un même fait, historique d'un côté, romanesque de l'autre, l'idée est originale. Cela donne un point de vue un peu différent sur ce fait tragique et le replace dans son contexte.

J'ai découvert ainsi une page de l'histoire du Sud de l'Italie que je connaissais mal (et qui renforce mon envie de visiter cette région des Pouilles), une fin de guerre trouble aux conséquences terribles sur la population.
Mieux que des notes de bas de page, moi qui déplore parfois dans des romans historiques de manquer d'informations sur les distances prises avec la réalité, là, pas de questions à se poser, Luciana Castellina nous donne toutes les informations nécessaires.



J'ai longtemps hésité avant de commencer ce livre : par quelle partie débuter?
J'ai finalement choisi de commencer par celle de Luciana Castellina, n'ayant que peu de connaissances sur la période, je l'ai lu un peu en diagonale,  pour mieux apprécier ensuite le roman de Milena Agus en comprenant quels étaient les tenants et aboutissants du drame, mais le roman a du coup  perdu un peu de  suspens... j'aurais peut-être du faire l'inverse!
Bref, séduite par l'idée, mais au final, pas totalement convaincue. 

J'ai encore deux livres de Milena Agus dans ma PAL, à suivre! (mais pas ce mois-ci, il y a d'autres livres prioritaires avant!)

Dans le cadre des challenges






14 commentaires:

  1. Je trouve l'idée de cette double lecture d'un événement tout à fait intéressante. Mais tu n'es pas la première à dire qu'au final, ce n'est pas totalement convaincant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en attendais plus que ce que j'ai ressenti finalement...

      Supprimer
  2. Celui là m'intéresserait, elles ont écrit le livre à 4 mains? Les Pouilles sont une région magnifique et fascinante et pas du tout pouilleuses comme la traduction française le laisserait croire, baroque, oliviers, masserie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y a deux parties, une de chaque auteure , qui se suivent.
      les Pouilles me tentent de plus en plus!

      Supprimer
  3. Je voulais le lire, mais je l'ai lâchement abandonné, je n'ai pas été convaincue...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai commencé ce livre par la partie roman, et enchaîné avec la partie historique, et n'ai pas été très convaincue non plus, quoique j'ai préféré le roman. Toutefois "l'univers" de Milena Agus ne me parle pas trop... sans pouvoir mettre le doigt précisément sur ce qui me gêne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est donc plusieurs a avoir le même ressenti!

      Supprimer
  5. Je n'ai encore rien lu de Milena Agus. En as-tu un autre à me conseiller pour commencer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était le premier que je lisais... j'ai aussi Mal de pierre et la comtesse de ricotta dans ma PAL, j’essaierai un des deux dans quelques temps!

      Supprimer
  6. Tu n'es pas la seule à ne pas avoir été convaincue à ce que je vois. Je passe du coup.

    RépondreSupprimer
  7. Deuxième avis que je lis en demi-teinte, je passe !

    RépondreSupprimer

Comments system