samedi 3 octobre 2015

L'Amandière de Simonetta Agnello Hornby Mois italien

traduit de l’italien par Fanchita Gonzalez Batlle

Lorsque Maria Rosalia Inzerillo meurt le 23 septembre 1963, la ville bruisse de toutes les rumeurs. Les habitants de Roccacolomba ne sont d’accord que sur un seul point: «l’Amandière» avait très mauvais caractère. Mais qui était-elle ? Une gouvernante fidèle et dévouée ? Une manipulatrice ? Un relais de la mafia locale ? Tous les scénarios sont possibles, car chacun a désormais un secret à raconter sur le parcours qui a fait de cette humble paysanne la gardienne des biens de la puissante famille Alfallipe.
Avec humour et émotion, cette histoire nous dévoile une Sicile en transition entre féodalisme et modernité.

Mon petit mot

voilà un livre que j'avais commencé il y a deux ou trois ans, et que j'avais reposé bien au chaud sur une étagère, trop de personnages dans les premières pages pour un esprit fatigué à l'époque, du mal m'y retrouver,  ce n'était pas le bon moment!

Le mois italien m'a poussée à retenter cette lecture, et j'ai bien fait!

Autour du mystère de la personnalité de la défunte, c'est tout le village qui est convoqué, et ce sont les mystères de cette petite communauté sicilienne qui se dévoilent peu à peu, entre mafia et tradition, du plus pauvre aux aristocrates, du curé au médecin, du postier à la servante, tous ont bien des choses à cacher!

Une multitude de personnages donne vie à ce village,  et forme une belle peinture d'un village sicilien des années 60. (éventuellement une liste de qui est qui et des liens entre chacun ne serait pas inutile!)
Chacun a un avis bien défini sur la défunte, et les souvenirs remontent peu à peu, jusqu'à ce que les pièces du puzzle se mettent en place.

En bref, pas toujours totalement convaincue par l'écriture, mais séduite par la Sicile!

Et en prime, un livre qui donne envie de réécouter Aida de Giuseppe Verdi!


 et pourquoi pas se lancer dans une recette d'un gâteau aux amandes de Sicile! Un site à tester :
Pastine di mandorle alle amarene - Biscuits moelleux siciliens aux griottes


Dans le cadre du





10 commentaires:

  1. Lu il y a quelques années mais je n en ai gardé qu un vague souvenir

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hésité avec mon choix du jour. Le lirai plus tard certainement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera l'occasion de prolonger le mois italien !

      Supprimer
  3. Ce n'est donc pas celui-ci que je retiendrai/ Moi c'est Le Guépard qui m'a donné envie de partir pour la Sicile! Et là, quel roman!

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'avais trouvé par hasard chez un libraire, le mot Sicile m'avait attiré dans le résumé!

      Supprimer
  5. Lecture partagée il y a quelques années avec ma mère, nous avons aimé toutes les deux !

    RépondreSupprimer

Comments system