lundi 19 octobre 2015

D'acier Silvia Avallone

Traduit de l'italien par Françoise Brun
l y a la Méditerranée, la lumière, l’île d’Elbe au loin. Mais ce n’est pas un lieu de vacances. C’est une terre sur laquelle ont poussé brutalement les usines et les barres de béton. Depuis les balcons uniformes, on a vue sur la mer, sur les jeux des enfants qui ont fait de la plage leur cour de récréation. La plage, une scène idéale pour la jeunesse de Piombino.
 Entre drague et petites combines, les garçons se rêvent en chefs de bandes, les filles en starlettes de la télévision. De quoi oublier les conditions de travail à l’aciérie, les mères accablées, les pères démissionnaires, le délitement environnant… Anna et Francesca, bientôt quatorze ans, sont les souveraines de ce royaume cabossé. Ensemble, elles jouent de leur éclatante beauté, rêvent d’évasion et parient sur une amitié inconditionnelle pour s’emparer de l’avenir.
 
Mon petit mot

Bien partit pour être mon coup de coeur de ce mois italien!

Piombino... sous un certain angle, un décor de rêve... la mer, une douce cité italienne, la Toscane.. la dloce vita quoi!

 Oui, mais sous un autre angle, Piombino, c'est un grand complexe sidérurgique, frappé par la crise...
 photos
et c'est dans ce décor beaucoup moins carte postale que Silvia Avallone nous plonge avec force.

Un roman prenant, poignant, des personnages qui ne vous lâchent pas et vous trottent dans un coin de la tête dans la journée en attendant de pouvoir les retrouver, dès le premier chapitre, j'ai été happée par cette histoire.
Entre roman initiatique pour ces adolescentes, et histoire socio-économique d'une Italie en crise, D'acier est une vraie réussite!

Une jeunesse en perdition, entre drogue, prostitution, mirages de la télévision ou des magouilles, des adultes pas mieux lotis, entre femmes écrasées et misère économique,  la cité a beau se nicher près d'un paysage de carte postale à deux pas de l'île d'Elbe, la misère n'en est pas moins grande.
Et la révolte couve dans le coeur des adolescentes, en même temps que les premiers émois amoureux naissent...

C'est puissant, et comme les personnages, les lieux s'ancrent en mémoire, l'usine, la cité, la boite de nuit, la plage, le jardin... beaucoup d'images fortes... et de drames.

Un très beau premier roman!


Dans le cadre du





33 commentaires:

  1. Je suis d'accord, c'est un très bon premier roman et une auteure à suivre.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai lu que du bien de ce roman, de cette auteur. Avec Niccolo Ammaniti, je crois que ce sera un des auteurs italiens que je lirai bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce sont mes deux chouchous de ce mois!

      Supprimer
  3. Je l'avais raté celui-là... Il faudra que j'y revienne !

    RépondreSupprimer
  4. Un roman que j'avais aussi adoré ! Et je crois que j'ai encore préféré "Marina Bellezza"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que du bonheur littéraire en perspective donc.

      Supprimer
  5. J'avais vraiment beaucoup aimé ce roman. Une grande plume...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ce roman aussi, je n'ai que rarement lu quelque chose d'aussi fort. Contrairement à Hélène, je n'ai pas encore lu Marina Bellezza de crainte d'être déçue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que je tenterai dans queqlues temps!

      Supprimer
  7. j'ai lu et adoré Marina Bellezza alors si c'est du même acabit, je dis oui tout de suite (j'attends simplement qu'une amie me le prête en fait ^^!)

    RépondreSupprimer
  8. Je ne l'ai pas lu, tu me tentes ce matin ...

    RépondreSupprimer
  9. Une très belle découverte pour moi aussi que je te dois à toi, E)imelle, et à la librairie Passerelles de Vienne (38) qui me l'a mis d'office entre les mains en juin dernier quand je lui ai dit que je cherchai des romans d'auteurs italiens! Ma chronique arrive dans l'après-midi :-)

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai pas pris le temps de le lire... j'espère que je l'apprécierai autant que toi !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Eimelle, pas mal mais pas le même coup de foudre que pour toi. Roman agréable à lire. http://dasola.canalblog.com/archives/2013/10/02/28077347.html mais pas plus. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est intéressant aussi de comparer les points de vue!

      Supprimer
  12. Un grand roman. Merci eimelle sans ton mois italien je ne l'aurais pas découvert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie également de cette découverte!

      Supprimer
  13. un de mes coups de coeur 2015 également :)

    RépondreSupprimer
  14. Je viens de lire plusieurs critiques. Effectivement le roman semble bon et bien ancré dans la vie quotidienne de cette ville.

    RépondreSupprimer
  15. un coup de coeur presque unanime ;-)
    ces personnages sont si vivants ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, cela fait plaisir de voir que ce coup de coeur est partagé!

      Supprimer
  16. J'ai adoré moi aussi ! A tel point que je n'ai pas osé la relire depuis, de peur d'être déçu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends! rester sur un bon souvenir!

      Supprimer

Comments system