vendredi 15 mai 2015

Mystère rue des Saints-pères Claude Izner

Comme nombre de visiteurs du monde entier, Victor Legris, libraire rue des Saints-Pères, se rend à l'Exposition Universelle où la Tour Eiffel, qui vient d'être achevée, trône en véritable vedette. En ce début d'été 1889, les Parisiens ont bien du mal à se frayer un chemin dans la foule qui se presse entre les kiosques multicolores, dans les allées envahies de pousse-pousse et d'âniers égyptiens... Au premier étage de la tour, Victor doit retrouver Kenji Mori, son associé et son vieil ami Marius Bonnet qui vient de lancer un nouveau journal,
Le Passe-Partout. Mais leur rendez-vous est vite interrompu : une femme vient de s'écrouler sous le coup d'une étrange piqûre. S'ensuit une série de morts inexpliquées qui vont marquer les débuts d'enquêteur de Victor Legris...
Ces nouveaux mystères de Paris nous plongent dans la capitale des impressionnistes, ses " villages " et ses quartiers populaires.
Claude Izner est le pseudonyme de deux sœurs, Liliane Korb et Laurence Lefèvre. Liliane a longtemps exercé le métier de chef-monteuse de cinéma, avant de se reconvertir bouquiniste sur les quais de la Seine, qu'elle a quittés en 2004. Laurence a publié deux romans chez Calmann-Lévy,Paris-Lézarde en 1977 et Les Passants du dimanche en 1979. Elle est bouquiniste sur les quais. Elles ont réalisé plusieurs courts métrages et des spectacles audiovisuels. Elles écrivent ensemble et individuellement depuis de nombreuses années, tant pour la jeunesse que pour les adultes. Les enquêtes de Victor Legris sont aujourd'hui traduites dans huit pays.
 Mon petit mot

Enfin ouvert le premier volume de cette série, il était temps!

J'en ai beaucoup aimé l'aspect historique, découvrir les milles et un recoins de l'exposition universelle, grimper à la Tour Eiffel, guetter l'arrivée de Buffalo Bill, rencontrer artistes et personnalités de l'époque, découvrir la presse de l'époque....  cadre historique tout à fait réussi pour moi!

Et finalement, comme avec Dona Leon où l'intrigue policière n'est pas la plus importante pour  moi (c'est la balade dans Venise qui prime), je l'ai là aussi reléguée au second plan.

Un roman sympathique, dont je retiendrai surtout atmosphère historique!

Un autre à me conseiller dans cette série?

Et un de moins dans la PAL!
et polar historique

12 commentaires:

  1. Une série que je devrais découvrir aussi. Ce qui est souvent difficile dans le roman policier historique, c'est justement l'alliance harmonieuse et équilibrée du policier et de l'historique et souvent, le policier est en reste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est souvent le cas en effet, et c'est assez flagrant ici! Mais c'est sympathique malgré tout! bon week-end!

      Supprimer
    2. J'ai lu Le dragon du Trocadéro. Je te mets le lien vers mon billet. http://la-clef-des-mots.e-monsite.com/blog/lecture/lecture-en-cours-le-dragon-du-trocadero-de-claude-izner.html

      Comme toi, c'est plus le contexte historique qui m'a intéressée.

      Supprimer
    3. mercipour le lien je vais aller voir !

      Supprimer
  2. Une série et des auteurs que je ne connais pas du tout. Mais le contexte historique me plaît bien. C'est vrai que l'intrigue dans un bon roman policier n'est pas toujours ce qui est le plus important!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas facile de réussir les deux en effet !

      Supprimer
  3. J'ai découvert les deux premiers de cette série il y a quelques mois et j'ai également trouvé que l'intrigue policière n'avait pas grand intérêt à côté de l'aspect historique du Paris de la fin du XIXème, de du milieu des libraires, bouquinistes et marchands d'art dans lequel le roman se déroule. Une bonne lecture que je poursuivrai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les avis ont l'air d'aller tous dans le même sens, je lirai sans doute un des suivant pour l'ambiance !

      Supprimer
  4. je l'ai lu il y a longtemps, mais ça ne m'a pas donné envie de lire d'autres romans de cet auteur. Mais bon ça se laisse lire, et après tout dans le genre, les policiers parisiens : Nicolas Le Floch' du 18ème siècle, que je préfère lire à l'adaptation télé, il y a aussi le docteur "Sauve du Mal" détective de la régence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime bien les "Le Floch",par contre je ne connais pas le docteur "Sauve du Mal", je chercherai!

      Supprimer
  5. Tu es plus avancée que moi ! Depuis le temps que je vois des billets sur cet (ces) auteur(s), je n'ai toujours pas commencé. J'aime aussi les romans sur fond historique, je renote donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne regrette pas de l'avoir enfin sorti!

      Supprimer

Comments system