jeudi 7 mai 2015

Deux veuves pour un testament de Donna Leon

Après avoir quitté son petit ami durant des vacances ratées, Anna Maria Giusti rentre chez elle. Lorsqu’elle passe récupérer son courrier chez sa voisine Constanza Altavilla, elle trouve celle-ci étendue sur le sol, sa tête baignant dans une flaque de sang.
    Pour le légiste, cela ne fait aucun doute, la vieille dame a été terrassée par une crise cardiaque et, dans sa chute, sa tête a heurté le radiateur de sa chambre. Dépêché sur les lieux, le commissaire Brunetti ne trouve aucune preuve flagrante infirmant cette hypothèse. Pourtant, il ne peut s’y résoudre. Quelque chose d’autre est arrivé, il le pressent, mais quoi ?
    Pour en avoir le coeur net, Brunetti fouille dans la vie de la signora Altavilla. Sa famille d’abord, la maison de retraite où elle passait ses journées, les femmes battues qu’elle recueillait chez elle… Se dessine au gré de son enquête officieuse une personnalité complexe, riche de secrets. D’ailleurs chaque témoin lui semble multiple, devenant tour à tour héros ou bandit, victime ou bourreau. Il n’y a pas d’évidences, pas de lignes droites ici, tout y est tortueux comme les ruelles de Venise que Brunetti arpente pour - peut-être - trouver la vérité.

Mon petit mot

Des retrouvailles avec cette série... et avec Venise...!

Une enquête qui serpente d'une piste à l'autre, au grès des multiples facettes des protagonistes, qui sont bien difficiles à classer, et qui ne laisse entrevoir la solution qu'à la toute fin.

Ce livre a une atmosphère particulière, la fin de vie, la vieillesse, les maisons de retraite, la confrontation au retour du passé alors que la mort est si proche... , l'enquête est prétexte à aborder également des thèmes chers à l'auteure comme la corruption de l'administration.

Ce n'est pas le mieux de la série, j'ai trouvé certains développements un peu long, mais rien que pour imaginer ce bel appartement avec vue sur la Basilique... cela vaut la lecture!

Dans le cadre des



8 commentaires:

  1. Celui-là, je ne le connais pas encore mais comme je suis fan, je le lirai sûrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rien que pour le plaisir de retrouver Venise!

      Supprimer
  2. J'aime bien Brunetti et surtout, je suis folle de Venise.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu tous les Donna Léon, non pas pour la puissance des intrigues, mais pour me promener dans Venise avec Brunetti.
    Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est exactement ça, Venise est l'essentiel pour moi aussi!

      Supprimer
  4. Je connais parfaitement le nom de cette auteure mais je n'ai jamais rien lu d'elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu aimes Venise ou si tu as envies de découvrir ces livres, n'hésite pas (Mort à la Fenice pour commencer peut-être?)

      Supprimer

Comments system