mercredi 18 mars 2015

Pouckine Le cavalier de bronze et La dame de pique

Restons dans les classiques!

Deux textes de Pouchkine que j'avais prévu de lire avant mon voyage à Saint Petersbourg l'année dernière... mais le temps file trop vite... enfin, mieux vaut tard que jamais, et du coup, cela rappelle d'excellents souvenirs de ce voyage!



J'ai commencé par  : Le Cavalier de bronze, poème composé par Alexandre Pouchkine en 1833 autour de la statue équestre de Pierre le Grand et des crues de la Néva.

 Un texte incontournable, pour la compréhension de cette ville bâtie par la volonté d'un homme au milieu des marais et flots, et contre laquelle la nature continue de manifester sa puissance.

Moi qui n'ai pas l'habitude de lire de la poésie, j'ai lu ce texte sans peine, portée par l'histoire d'Eugène qui assiste, impuissant, à la crue dévastatrice qui emporte sa bien aimée.
et puis, d'avoir visité ces lieux, des images renaissent en mémoire, et ajoutent au charme...


Puis, j'ai continué avec : La dame de pique nouvelle fantastique publiée en 1834.

Hermann, un Allemand émigré en Russie, croit savoir qu'une vieille aristocrate connait le moyen de gagner à tous les coups à ce jeu de cartes appelé le pharaon. Alors, une nuit, il lui rend visite...

 Cette fois , c'est plutôt du côté de l'aristocratie que nous emmène Pouchkine, une comtesse, sa demoiselle de compagnie, un officier... un autre monde... manipulation, séduction...  et rebondissements!

Là encore, moi qui ne suis pas d'habitude très tentée par la littérature fantastique, j'ai été totalement conquise par ce texte et aimerai maintenant en découvrir l’adaptation à l'opéra de Tchaikovski.

Bref, ravie de connaître un peu mieux ce grand auteur russe et d'avoir replongé dans les souvenirs de voyage!

dans le cadre des challenges



8 commentaires:

  1. Eugène, du cavalier de bronze devient Eugène Onéguine...pour continuer avec Pouchkine ce remarquable fondateur de la langue russe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait! J'aimerais bien d'ailleurs voir Eugène Onéguine version opéra!

      Supprimer
  2. Rien de mieux que de continuer les voyages en lecture!

    RépondreSupprimer
  3. j'adore Eugène Onéguine, il faut impérativement que je lise le Cavalier de bronze alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que cela pourrait te plaire!

      Supprimer
  4. Ah oui ! Je connais de nom seulement l'auteur mais tes avis me donnent vraiment très envie de découvrir ces deux oeuvres, plus particulièrement "La dame de pique" (j'adore la couverture)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que cela te plaira! Bonne soirée!

      Supprimer

Comments system