jeudi 12 mars 2015

Les corps inutiles de Delphine Bertholon

Editions : JC Lattès février 2015 
Clémence vient d’avoir quinze ans, de terminer le collège. Un nouveau cycle s’ouvre à elle, lorsqu’elle est agressée, en plein jour et en pleine rue, par un inconnu armé d’un couteau. Ce traumatisme inaugural - même si elle n’en a pas encore conscience - va contaminer toute son existence. En effet, l’adolescente réalise qu’elle perd progressivement le sens du toucher...
À trente ans, Clémence, toujours insensible, est une célibataire endurcie, solitaire et sauvage. Après avoir été maquilleuse de cinéma, la jeune femme se retrouve employée de la « Clinique », une usine d’un genre particulier. En effet, la Clinique fabrique des poupées… mais des poupées grandeur nature, hyper-réalistes, destinées au plaisir – ou au salut – d’hommes esseulés.
Le roman déroule en alternance l’histoire de Clémence adolescente, hantée par cette agression dont elle n’a jamais osé parler à sa famille, et le récit de Clémence adulte, assumant tant bien que mal les conséquences, physiques et psychologiques, de son passé.
Mais la vie, comme toujours, est pleine de surprises
Mon petit mot

Une agression sexuelle.
Une vie qui s'arrête.
Un corps qui se met en veille.

Un point de départ terrible pour un roman qui nous plonge dans le cheminement interne de l'héroïne, en alternant chapitres consacrés à son adolescence et à sa réaction après l'agression, et chapitres "15 ans après".

Il y a les mots.
Ceux que l'ont ne pas dire. Les "bons mots" pour dire le pire, introuvables. Les parents, qui ne voient rien, n'entendent rien.
Les mots entendus, terribles "ce n'est pas un viol, ce n'est pas si grave".
Le silence. 

Un sujet douloureux, le traumatisme d'après agression, le rapport au corps, aux hommes, la vengeance, la culpabilité, la souffrance à cacher,  traité de belle façon, dans les pensées de cette adolescente et de cette jeune femme, j'ai beaucoup aimé cette lecture.
C'est avec ce livre que je découvrais la plume de  Delphine Bertholon, une auteure que je suivrais désormais!

Et en petit bonus, une liste de chansons à la fin du roman, pour prolonger la lecture!


Merci à la librairie Dialogues pour cette découverte!


 Dans le cadre du challenge

10 commentaires:

  1. Ce sujet me fait fuir! Mais si tu dis que tu as découvert une auteure...j'attends la suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que le thème est dur, mais très bien traité!

      Supprimer
  2. Je suis un peu comme miriam, le thème ne m'attire pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois qu'il faut tenter malgré tout...!

      Supprimer
  3. Je me laisserais bien tenter. Ce genre de sujet peut être "casse-gueule', c'est l'écriture qui peut faire la différence.

    RépondreSupprimer
  4. je l'ai emprunté et vais le lire (en pensant à toi et à Laeti qui avez aimé ce roman)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère qu'il te plaira, bonne lecture!

      Supprimer

Comments system