lundi 12 janvier 2015

Brunetti et le mauvais augure Donna Leon

Difficile de revenir à la réalité... J'hésitais des derniers jours devant ma PAL, pas envie d'une lecture trop compliquée, et Brunetti m'a appelée!  Une série que je suis depuis ces débuts, parce que je ne me lasse pas de Venise, mais j'ai pris du retard dans les derniers,  retard en partie comblé avec cette lecture:

Venise, un été de canicule. Le commissaire Brunetti ne rêve que de se retirer dans la fraîcheur des montagnes en famille à l’abri des hordes de touristes quand l’inspecteur Vianello lui confie ses soucis : sa tante, une vieille dame crédule, obsédée par les horoscopes, divinations et prédictions en tous genres, retire de grosses sommes d’argent et il soupçonne un gourou peu scrupuleux de lui extorquer des fonds. Brunetti accepte de lui prêter main-forte et leur enquête informelle les conduit chez le mystérieux Stefano Gorini. Mais leurs efforts tournent court quand un greffier est victime de meurtre, anéantissant les espoirs de Brunetti de passer quelques vacances bien méritées...

Mon petit mot


Pas de mauvaise surprise dans cet opus, tous les ingrédients qui font pour moi le succès de cette série sont là! Venise, en version caniculaire, torpeur et touristes bravant la chaleur, les petits plats typiques, l'équipe de la questure, des personnages que j'ai plaisir à retrouver d'un épisode à l'autre et qui rendent l'enquête finalement presque accessoire pour moi! 

Mais celle- ci est bien menée, de fausses pistes en ramification et corruptions en tout genre (on retrouve des thèmes chers à l'auteur, entre corruption de la justice, magouilles immobilières, de quoi dénoncer au passage quelques aspects bien peu glorieux de l'Italie) , l'auteur nous égare entre les potentiels suspects, comme dans le dédale des ruelles et des canaux vénitiens, et nous maintient en haleine.

Un livre que je referme avec une envie de déguster des tramezzini, ces petits sandwichs qui sont à l'honneur dans cet épisode!
Une première participation de l'année au challenge italie et une place dans la PAL pour accueillir le nouvel opus de la série (il m'en reste entre deux un autre en réserve!)

ainsi qu'une sortie de PAL!

10 commentaires:

  1. Toujours sympas les enquêtes de Brunetti, comme tu l'écris, en grande partie pour les personnages et l'ambiance de Venise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pour moi l'essentiel de leur charme!

      Supprimer
  2. je vais le lire, il attend sur la pile. le dernier Donna Leone sans Brunetti m'avait laissé sur ma faim!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas si tu parles du même, mais le dernier lu pour moi était les joyaux du paradis, et je n'avais pas tellement aimé!

      Supprimer
    2. oui, c'était Les Joyaux du paradis, déception

      Supprimer
  3. Moi aussi j'ai bien envie d'un petit brunetti en ce moment :)

    RépondreSupprimer
  4. Le charme Leon/Brunetti opère toujours avec moi.

    RépondreSupprimer
  5. c'est ça, pas de mauvaise surprise!

    RépondreSupprimer

Comments system