dimanche 2 février 2014

Novecento : pianiste de Alessandro Baricco

 Novecento : pianiste Un monologue
Novecento: /Un monologo








Présentation de l'éditeur

Alexsandro Baricco
Traduction : Françoise Brun
Novecento est un monologue théâtral de l'écrivain italien Alessandro Baricco, publié chez Feltrinelli en 1994, sous le titre original Novecento : un monologo.
Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui : la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports.Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses. 

Le début
Ça arrivait toujours à un moment ou à un autre, il y en avait un qui levait la tête... et qui la voyait. C'est difficile à expliquer. Je veux dire... on y était plus d'un millier, sur ce bateau, entre les rupins en voyage, et les émigrants, et d'autres gens bizarres, et nous... Et pourtant, il y en avait toujours un, un seul sur tous ceux-là, un seul qui, le premier... la voyait. Un qui était peut-être là en train de manger, ou de se promener, simplement, sur le pont...ou de remonter son pantalon... il levait la tête un instant, il jetait un coup d'oeil sur l'Océan... et il la voyait. Alors il s'immobilisait, là, sur place, et son coeur battait à en exploser, et chaque fois, je le jure, il se tournait vers nous, vers le bateau, vers tous les autres, et il criait (adagio et lentissimo): l'Amérique. Et puis il restait là, sans bouger, comme s'il devait rentrer dans la photo, avec la tête du type qui se l'est fabriquée tout seul, l'Amérique.
Le monde, il ne l'avait peut-être jamais vu. Mais ça faisait vingt-sept ans que le monde y passait, sur ce bateau et ça faisait vingt-sept ans que Novecento, sur ce bateau, le guettait. Et lui volait son âme. Il avait du génie pour ça, il faut le dire. Il savait écouter. Et il savait lire. Pas les livres, ça tout le monde peut, ce qu'il savait lire, c'était les gens. Les signes que les gens emportaient avec eux: les endroits, les bruits, les odeurs, leur terre, leur histoire... écrite sur eux, du début à la fin.

Mon petit mot

Quel joli moment de lecture!
A petites touches,une partition philosophique aux accents de jazz se dévoile, le texte résonne, la musique aussi, j'ai beaucoup apprécié ce voyage.
A travers ce personnage atypique, né sur un bateau, et ne l'ayant jamais quitté, on s'interroge sur la place de l'homme face à l'immensité de l'univers, les choix à faire... les rêves,  les renoncements...
L'amitié avec le trompettiste, des scènes marquantes (pendant la tempête, leur "duo" d'adieu... la descente manquée de l'un, les retrouvailles... )
Mais il s'agit aussi d'une réflexion sur l'Amérique à cette période charnière de l'histoire, des années 1920-1930, migrations de populations, chocs des classes sociales, qui se traduisent par les différentes classes de voyageurs, le trait d'union qu'est la musique, et puis la guerre et la fin de ces paquebots... et puis le jazz, bien sûr...
Une mention spéciale pour la traduction, qui a su conserver tout son caractère poétique à ce monologue.

A lire bien sûr sur fond de jazz ou de ragtime (Et on jouait du ragtime, parce que c'est la musique sur laquelle Dieu danse quand personne ne le regarde. )... et un texte que j'aimerais maintenant entendre sur scène!


A noter que cette pièce de théâtre a également été adaptée en film La Légende du pianiste sur l'océan (La leggenda del pianista sull'oceano) réalisé par Giuseppe Tornatore en 1998.

Un livre lu dans le cadre de plusieurs challenges, entre Italie, théâtre, musique, voisins voisines, et vidage de PAL, un texte à la croisée des chemins!
challenge théâtre 
et challenge un classique par mois


29 commentaires:

  1. Joli moment de lecture pour moi aussi ! Mais je ne t'en dis pas plus, au risque de spoiler mon billet que je fais paraitre demain matin :)

    RépondreSupprimer
  2. quel beau billet, heureusement que le mien est déjà rédigé (en attente de quelques heures) sinon je ne saurais plus qu'écrire!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne l'ai pas lu celui-ci... et le début est très tentant. ;) Ton billet est pris en compte pour février, tu es la première !! Merci.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai loupé la pièce avec Jean-François Balmer, qui d'après des amis a fait du ... Balmer !
    Mais je le note en prévision pour lire !

    RépondreSupprimer
  5. j'ai adoré ce livre ... que j'ai prêté et jamais revu
    merci de me rappeler son titre, je vais pouvoir le relire
    douce fin de soirée
    bise

    RépondreSupprimer

  6. @antigone N'hésite pas à te laisser tenter!
    @Anne, j'aimerais bien voir ce que cela donne sur scène... pas facile!
    @MarieBéa V C'est souvent à cela que l'on reconnait les livres appréciés... prêtés... mais pas rendus!
    Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  7. Un beau (et lointain) souvenir de lecture aussi !

    RépondreSupprimer
  8. je me demande quel souvenir il laissera... réponse dans quelques mois!

    RépondreSupprimer
  9. Un billet enthousiasmant que j'ai doublement apprécié puisque j'ai écouté le livre-audio avec le même plaisir, d'autant que bien sûr, la musique y est très présente...
    J'ai bien perçu l'amitié entre le pianiste et le trompettiste, le duo est un moment fort du roman, je confirme !
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  10. c'est vrai qu'en audio, cela doit avoir un charme supplémentaire!

    RépondreSupprimer
  11. Salut Eimelle !
    Comme promis, voici mon billet !
    http://lapetitemarchandedeprose.hautetfort.com/archive/2014/01/22/novecento-pianiste-d-alessandro-baricco-5278869.html

    RépondreSupprimer
  12. Salut Eimelle !
    Comme promis, voici mon billet !
    http://lapetitemarchandedeprose.hautetfort.com/archive/2014/01/22/novecento-pianiste-d-alessandro-baricco-5278869.html

    RépondreSupprimer
  13. Salut Eimelle !
    Comme promis, voici mon billet !
    http://lapetitemarchandedeprose.hautetfort.com/archive/2014/01/22/novecento-pianiste-d-alessandro-baricco-5278869.html

    RépondreSupprimer
  14. Salut Eimelle !
    Comme promis, voici mon billet !
    http://lapetitemarchandedeprose.hautetfort.com/archive/2014/01/22/novecento-pianiste-d-alessandro-baricco-5278869.html

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour le lien. C'est un très joli texte pas du tout facile à commenter sans spoiler. J'ai fait court : c'est cela que tu appelles une "bulle"?

    RépondreSupprimer
  16. c'était par rapport à la lecture du livre, une petite bulle d'ailleurs, de poésie...

    Merci Lili, je note ton lien!

    RépondreSupprimer
  17. Noté depuis trop longtemps celui-ci, je découvre par ton billet qu'il s'agit d'un monologue théâtral. Prochain passage en librairie :)

    RépondreSupprimer
  18. cela vaut le coup de se laisser tenter!

    RépondreSupprimer
  19. Excellent souvenir de lecture pour moi, mais je ne l'ai jamais entendu au théâtre.

    RépondreSupprimer
  20. il a l'air de faire l'unanimité!

    RépondreSupprimer
  21. Voici mon billet, un coup de coeur sincère pour ma part :

    http://lukealivres.canalblog.com/archives/2014/02/04/29048639.html

    Dois-je rajouter le lien pour les challenges "il viaggio" et "théâtre 2014" ou le lien d'ici suffit ?

    RépondreSupprimer
  22. il est bien noté pour les deux challenges, merci!
    Ravie d'avoir partager cette lecture, c'était vraiment une bonne idée de le sortir de la PAL celui-là!
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  23. Rebonsoir Eimelle, j'ai lu ce roman après avoir vu le film en 1998 que j'avais adoré. C'est une histoire très originale. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  24. j'ai bcp apprécié cette lecture! il faudrait que je trouve le film!

    RépondreSupprimer
  25. Merci de m'avoir fait prendre le temps de le lire. c'était vraiment la lecture dont j'avais besoin en ce moment :)
    Voici mon petit billet :
    http://www.lecturienne.com/2014/02/novecento-pianiste-alessandro-baricco.html

    RépondreSupprimer
  26. Contente de t'avoir entrainée dans cette lecture!
    J'ajoute ton lien!

    RépondreSupprimer
  27. Décidément, il me tente de plus en plus !

    RépondreSupprimer
  28. n'hésite pas si tu as l'occasion, rapide à lire, et un agréable moment de lecture!

    RépondreSupprimer

Comments system